mardi 26 février 2013

Destination de rêve

Aujourd'hui un nailart de vacances. Non non je n'y suis pas mais j'aimerai beaucoup.

Je ne vous dis pas quelle destination est représentée, je vous laisse deviner.

Pour la réalisation de cette oeuvre (oui oui j'ai bien dit oeuvre, je suis plutôt fière de moi sur ce coup ci) j'ai utilisé plusieurs vernis dégradés du jaune au rouge ainsi que de la peinture acrylique noire pour les dessins.

Comme d'habitude, j'ai commencé par une base. Ensuite j'ai posé une couche de mon vernis jaune à paillettes fines de chez Claire's (très peu couvrant), puis une couche d'orange de la même collection (tout aussi peu couvrant). J'ai continué avec un autre orange un peu plus foncé et plus couvrant (toujours à paillettes fines) que j'ai appliqué en tamponnant avec un morceau d'éponge en cercle sur la périphérie de l'ongle. J'ai refait la même chose avec un rouge orangé pailleté, un peu plus en périphérie. Pour les dessins j'ai utilisé mon pinceau très très fin et de la peinture acrylique noire. Et pour la cerise sur le gâteau (toujours avoir des sucreries sous le coude), une couche de topcoat.

Maintenant, à vous de deviner mon voyage rêvé !







Alors vous avez trouvé ? Bon je vous aide : c'est l'Afrique !!! Petite précision, un safari. 
J'adorerai partir pour cette destination. Pouvoir rencontrer des animaux grandioses dans leur habitat naturel, rencontrer d'autres populations, découvrir d'autres cultures... bref un grand voyage à l'autre bout de la planète (ou presque). Si quelqu'un peut/veut m'offrir le voyage, je suis preneuse hihihi.

A propos des photos, comme la dernière fois, des pieds c'est pas ce qu'il y a de plus glamour. Mais l'artiste (moi) a fait un tellement bon travail qu'on ne s'en rend même plus compte !


vendredi 22 février 2013

Cupcakes : sont-ils aussi bons que beaux ?

Je n'ai jamais goûté à ses petits gâteaux si craquants, du coup j'ai décidé de tenter ma chance pour les réaliser. Après quelques emplettes, j'ai relevé mon défi.

J'ai emprunté mes recettes dans le livre d'une amie écrit par E. Payany. Cupcakes. Ed Solar. J'ai utilisé la recette de la pâte à cupcakes de base et celle du glaçage traditionnel à la crème au beurre. Je les ai un peu améliorées en faisant un gâteau à la framboise et un double glaçage pistache/vanille.

Je vous laisse lire les recettes avec les photos des étapes et ensuite vous pourrez voir le résultat. Attention, c'est plus dure à faire qu'on le croit. Enfin, je trouve ces petites choses peu appétissantes au final... je vous laisse juger.

Pâte à cupcakes de base :

2 gros oeufs
120 g de beurre très mou
4 c à s de lait
140 g de farine
100 g de sucre en poudre
1/2 sachet de levure chimique
1 pincée de sel
3 grosses poignées de framboises
parfum au choix



Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez le beurre et le sucre au batteur électrique jusqu'à blanchiment.



Ajoutez les oeufs un à un,


puis la farine, le sel et la levure chimique






Mélangez, puis incorporez le lait et le parfum choisi.

Ajoutez les framboises et mélangez à la cuillère en bois.







Déposez 2 cuillerées à soupe de pâte dans chaque caissette . Enfournez et laissez cuire 20 min.






Laissez refroidir avant de garnir du glaçage choisi.

Glaçage traditionnel à la crème au beurre :

100 g de beurre mou
2 c à c de lait (ou plus selon la texture)
200 g de sucre glace
arôme de votre choix
colorant de votre choix

Avec un batteur électrique, travaillez le beurre en crème.
Quand il est bien mou, ajoutez peu à peu le sucre glace. Travaillez pendant environ 5 min jusqu'à ce que la crème soit mousseuse. Ajoutez du lait si le mélange est trop dense, et du sucre glace s'il est trop liquide.
Ajoutez le colorant et l'arôme si nécessaire.


Ici les graines d'une gousse de vanille.



 Ici 1 c à c de purée de pistache, 15 gouttes de colorant jaune et 4 gouttes de colorant bleu.


Glacez les cupcakes à la poche à douille ou une seringue ou une spatule.


Pour faire un glaçage double, j'ai utilisé 2 poches à douille jetables (une pour la vanille et une pour la pistache) que j'ai glissé dans une 3e poche à douille (la orange sur la photo).
Et voilà le résultat, moins bien que ce que je voulais.




Il y a quelques trucs à améliorer pour que ces "cupcakes" (j'ose même pas les appeler comme ça) soit mignons et appétissants :
   _ commencer en battant les oeufs avec le sucre pour avoir des gâteaux plus aérés et pas une pierre à la framboise.
   _ les cuire un peu plus longtemps (environ 25 min en tout pour garder l'aspect aérien).
   _ utiliser 1/2 gousse de vanille plutôt qu'une entière (le goût vanillé cache celui de la pistache et de la framboise).
   _ opter pour une vraie recette de crème au beurre aux oeufs avec un sirop de sucre plutôt qu'un mélange sucre glace/beurre qui donne une texture un peu farineuse et désagréable en bouche.
   _ utiliser une douille beaucoup plus grosse et une crème au beurre plus onctueuse pour améliorer la déco et éviter les crampes dans la main par pression extrême de la poche à douille.

Avec toutes ces modifications, on devrait réussir à obtenir des cupcakes bien plus alléchants :D. Je compte sur vous pour me dire si la recette améliorée est une réussite ou reste un bloc de gras sucré.

dimanche 10 février 2013

Saint-Valentin quand tu nous tiens !

Quel sera le contenu de cet article ? Une déclaration d'amour, une choré de pole dance, un strip-tease ? Et bien non, rien de tout ça. Je vous propose aujourd'hui un nail art tout de rose/rouge vêtu.

En général, qui dit Saint-Valentin dit couleurs chaudes et petits coeurs. Je me suis donc pliée à la règle de cette fête. J'ai également été influencée par la SundayNailBattle (SNB). J'ai donc respecté le thème qui imposait de mettre du rouge. Une petite précision tout de même, je n'ai pas fait ça sur mes doigts mais sur mes orteils, travail oblige.
J'assume tout à fait le côté cul cul de ma création dominicale (qui en fait a été réalisée cette semaine). Sur la photo ci-dessous, tout le matériel utilisé (enfin presque).




J'ai donc utilisé chez Essie le n°32 Exotic Liras, le n°246 Leading Lady (paillettes en folies), chez Mavala le  n°63 Acapulco et j'ai utilisé la base et top coat habituels. Pour dessiner le coeur, un peu de peinture acrylique blanche, un pinceau plat de 3mm et un très fin.
Comment réaliser ce nail art romantique ? Rien de plus simple, une couche de base, 2 couches d'Exotic Liras, on ajoute une couche de Leading Lady sur l'orteil choisi. On complique un peu les choses avec le gros orteil. Une fois le vernis bien sec, on trempe une extrémité du pinceau plat dans la peinture acrylique et on dessine le coeur en 2 étapes. D'abord un côté, puis l'autre. Pour les petites gouttes, j'ai utilisé le petit pinceau en appuyant au début et en relâchant la pression en dessinant le trait. J'ai ensuite rempli l'intérieur du coeur avec Leading Lady et un dotting tool. Pour finir, comme d'hab, on recouvre de top coat. Voilà un magnifique nail art pour les amoureuses ;-).







Vous m'excuserez pour les photos, c'est pas évident de mettre en scène joliment ses orteils mais j'ai fait de mon mieux.

vendredi 8 février 2013

Crazy Sugar et le shouldermount

Alors ce soir, deux choses magnifiques se sont produites. Je vais vous raconter tout ça en détail.

La première : j'ai trouvé mon futur nom de scène (futur parce que la scène n'est pas encore prévue pour l'instant), ça sera Crazy Sugar ! Pas mal non ? 
Un peu d'explications pour ce choix. Commençons par Crazy. Ceux qui me connaissent savent déjà pourquoi. Alors grande révélation pour les autres, oui je suis folle. Bon pas folle nécessitant un internement, mais plutôt folle dans le sens à raconter des bêtises, à avoir des idées loufoques... Vous voyez le genre de phénomène que je suis maintenant. J'espère que vous n'avez pas fui pour un autre continent.
Et maintenant abordons la partie Sugar. Très simple, je suis gourmande mais pas de n'importe quoi. Mon péché mignon c'est la pâtisserie donc de façon un peu détournée le sucre. J'aime la faire et la manger surtout. 
Vous savez maintenant tout de mon nom de scène et si vous l'entendez ou tombez dessus sur une vidéo, vous saurez qui se cache là-dessous ;-).

Deuxième évènement de la soirée, j'ai réussi un shouldermount !!!! Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une figure douloureuse pour les trapèzes, où il est nécessaire d'avoir un peu d'abdo et des bras (rien que ça). Pour que ça soit parfait, normalement, on doit être capable de le faire au ralenti, sans élan et même d'en enchaîner plusieurs. Donc comme vous allez le voir, y'a encore du boulot...Sur la vidéo, vous observerez que je n'ai pas tenu trop longtemps le V et j'ai pris un peu d'élan mais je suis contente, il ressemble déjà un peu plus à quelque chose. Ci-dessous, la vidéo de cet exploit :)

video

Pour que vous ayez une petite idée de l'évolution, je vous mets une autre vidéo avec mes premiers essais. Attention critiques et railleries non acceptées mais vous pouvez rire devant votre écran, je ne le saurai pas.


video